L’île de Berder forme aux côtés de quatre autres îles, la commune de Larmor Baden. Il s’agit d’une île privée qui reste néanmoins accessible au public, du moins en périphérie.

D’abord louée et exploitée à titre de centre de vacances par l’association LVT, elle a ensuite fait partie des propriétés de la société immobilière Yves Rocher, de 1991 à 2013.

Depuis cette date, l’île est devenue la propriété du Groupe Giboire.

Que faire sur l’île de Berder ?

L’île de Berder peut se découvrir en à peine une heure ce qui représente environ 2,6km de distance à parcourir. Elle se démarque par sa flore exceptionnelle, bien distincte du reste de la commune de Larmor Baden.

Les amoureux de la nature y auront ainsi le privilège de découvrir des végétaux typiquement méditerranéens constitués par des palmiers, de magnifiques résineux…

Le Sud de l’île se veut être le repère idéal pour jouir d’une vue imprenable sur « La Jument » qui n’est autre que le second courant le plus puissant d’Europe.

Quelle histoire marquante pour l’île de Berder ?

Au-delà des propriétaires successifs qui ont marqué l’histoire de l’île de Berder, on retiendra de ce petit paradis quelques anecdotes qui méritent notre attention et qui tournent autour de l’un de ses anciens occupants.

Le comte Arthur Dillon en est devenu propriétaire en 1879, initiateur de la construction de sa chaussée d’accès, mais aussi de celle d’ateliers et de bâtiments d’habitation meublés de manière luxueuse. A cela s’ajoutent encore un parc paysager et une chapelle qui aura été le lieu de consécration des noces du fils même du comte.

Le comte est connu pour avoir mené dans cette île une vie des plus luxueuses, la rejoignant à bord de son yacht « Le Manuella » et la parcourant au volant de sa voiture électrique.

L’île de Berder aura aussi accueilli quelques invités prestigieux tels que le Général Boulanger, ami d’enfance du comte. Boulangiste assumé, le compte sera condamné à l’exil du fait de son implication dans le mouvement.

Le compte Dillon est d’ailleurs connu pour avoir obtenu le financement des campagnes électorales boulangistes auprès de la Duchesse d’Uzes.

Cette dernière deviendra propriétaire de l’île à partir de 1920, ayant bénéficié en quelque sorte de la ruine du Comte, contraint alors de céder la propriété de l’île.

Au rythme des marées

Pour pouvoir visiter l’île de Berder, il est important de consulter les horaires de passage permettant aux piétons d’y accéder. Il faut en effet s’assurer que le passage en question soit accessible. Une aventure piétonne à l’île de Berder se fait nécessairement à marée basse.