Si vous aimez le Golfe du Morbihan, vous connaissez certainement leurs silhouettes.
Les sinagots sont emblématiques du territoire.
Venez en découvrir plus sur ces bateaux traditionnels de Séné.

Le sinagot du Golfe du Morbihan

Qu’est-ce qu’un Sinago ?

“Les sinagots ou sinagos sont des types de voilier anciens à deux mâts, utilisés traditionnellement pour la pêche et le cabotage dans le golfe du Morbihan jusqu’au début du XX e siècle.” (Wikipédia)
En voici un en vidéo.

La liste des sinagots du Golfe du Morbihan

Vous pouvez apercevoir plusieurs sinagots dans le Golfe du Morbihan en Bretagne sud.
En pratique, voici la liste des sinagots du Golfe du Morbihan.

  1. le Sinagot “Le Joli vent”
    Sinagot d’origine pour la plaisance (vert)
    Port d’attache actuel : Port-Anna sur la commune de Séné
  2. le Sinagot “les Trois frères »
    Sinagot d’origine pour la pêche (Bleu clair)
    Port d’attache actuel : Port-Anna sur la commune de Séné
  3. le « Mab Er Guip » (Rouge)
    Reconstitution
  4. le « Jean et Jeanne »
    Réplique de sinagot pour la plaisance (Noir).
    Port d’attache actuel : Séné dans le Morbihan
  5. le « Crialéis » (Bleu foncé)
    Réplique de l’ancien sinagot Jouet des flots
  6. « Ma Préférée » (en Jaune).

Reconnaître les bateaux

En vous rendant à Port-Anna à Séné, vous apercevrez sans doute un de ces bateaux traditionnels.
Mais comment les reconnaître ?
Un petit jeu vous attend sur le port pour les différencier.
Le voici résolu.

Plus d’infos sur les sinagots

Quelle est donc l’histoire de ce bateau, le sinago ?

« Les sinagots, bateaux de type chaloupe, avec un gréement au tiers, une coque noire et des voiles ocre rouge furent utilisés jusqu’en 1964 par les pêcheurs de Séné, pour la drague des huîtres et la pêche côtière dans le golfe du Morbihan et en baie de Quiberon.
A l’origine, dans la première moitié du 19ème siècle, les sinagots n’avaient qu’un seul mat et une seule voile carrée (en bannière) amurant sur le coté.
Les sinagots avec deux mats furent construits à partir de 1857 et jusqu’à 1914 par le chantier Martin à Kerdavid en Séné et ensuite par le chantier Querrien au Bono de 1919 à 1943, soit au total 652 unités.
Ces bateaux rapides, formaient une flottille qui connut son apogée dans les années 1910 où elle compta plus de cent cinquante unités. Chaque année une partie de ces bateaux participait à des régates dans le golfe. »
Voir l’article complet

Pourquoi ce nom : sinagots ?

Les habitants de Séné sont appelés les sinagots. C’est ce qui a donné ce nom au navire et également aux marins.

En savoir plus

Les amis du Sinagot

Si vous souhaitez en savoir plus, intéressez-vous à cette association.
En effet, trois de ces bateaux traditionnels naviguent sous le pavillon de l’association « Les amis du Sinagot ».
On y retrouve deux sinagots d’origine (Les Trois Frères pour la pêche, Joli Vent pour la plaisance) et une reconstitution (Mab er Guip).

Autres liens à consulter

Vous trouverez d’autres articles sur les sinagots du Golfe du Morbihan sur :
– Le Crialeis : voir la page

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *